Telmàriën, le Royaume Maudit Index du Forum
FAQ Rechercher Senregistrer Membres Groupes Connexion
A la poursuite du Chevalier Noir
Aller à la page: 1, 2  >
 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Telmàriën, le Royaume Maudit Index du Forum ->
.¤~° L'Auberge Vagabonde du Faiseur d'Etoiles :
-> Les Chroniques des Anges -> An de Grâce 1683
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Œil-de-Verre
Professionnel du Mensonge

Hors ligne

Inscrit le: 21 Aoû 2011
Messages: 81
Sexe: Masculin
RP(s): 1
Race: Néréien
Age: 32 ans
Rôle: Patron de la Taverne de Bacchus et Cassandre
Mental: Opportuniste
Vrai Nom: Selwyn Sandor
MessagePosté le: Jeu 22 Déc 2011 - 17:43    Sujet du message: A la poursuite du Chevalier Noir Répondre en citant

16 Rutalis, Automne 1683

Sous ses bottes craquaient les premières feuilles d’automne tombées des arbres rougeoyants. La brise froide n’était pas encore mordante mais l’hiver était déjà dans l’air. Le poing ganté envahit son champ de vision et il ne fit pas mine de l’arrêter. Il s’abattit sur son visage et il bascula sur le côté, sans toutefois s’effondrer. Il était plus fort que cela. C’était dans ces moments là qu’il bénissait Kilian d’avoir oublié de le doter d’une quelconque sensibilité à la douleur. Il se redressa, essuya ses lèvres et cracha un mince jet de sang dans l’herbe tendre. Sa pommette allait rougir, bleuir et enfler dans peu de temps mais il ne ressentait rien. Gardant son masque impassible, il darda ses yeux verts sur le pauvre imbécile responsable. L’Humain se ratatina sous son regard, sa rage évanouie et soudain conscient d’avoir frapper un membre d’un Ordre. Son compagnon plus avisé posa sa grande patte sur son épaule et le fit un peu reculer. Il eut un sourire faussement contrit pour Selwyn.

- Je suis désolé pour cet écart de conduite, Œil-de-Verre. Reprenons ! Où en étions-nous déjà ?
- Le paiement
, répliqua le Néréien laconique de sa voix neutre.

La veine sur le cou de l’Humain palpitait de peur mais son chef semblait garder la situation sous contrôle, se voulant apaisant. Mais Selwyn n’allait pas passer pareille insulte. Rekvalde sourit de manière plus franche.

- Mais le paiement vient après la mission, n’est-ce pas, c’est bien connu...
- La moitié du paiement maintenant et l’autre à la fin.
- Tu semble bien sûr de toi, le Chuchoteur !
railla l’idiot, reprenant du poil de la bête.
- Suffit, Jim, le coupa son chef.
- Bon chien, renchérit Selwyn d’un ton moqueur, regardant les mâchoires de Jimmy saillirent de colère.

Rekvalde soupira et se frotta pensivement le front, dans une attitude presque sincère d’exaspération. Ce n’était qu’un jeu d’acteur, qui devait certainement marcher sur des gens moins méfiants mais le Chuchoteur ne s’y laisserait pas tromper.

- D’accord. Va pour la moitié de la somme convenue. Retrouve ce fils de bâtard pour moi et tu auras l’autre part. Ne traîne pas.
- Je suis ponctuel.


La bourse lancée par Rekvalde atterrit dans la paume ouverte du Néréien, en épousant parfaitement la forme des doigts. Elle devait lui être prédestinée, songea-t-il en retenant un sourire sardonique. Il se demanda encore une fois pourquoi il prenait la peine de traiter à nouveau avec ces petits malfrats sans envergure. Mais c’était pour la bonne cause. Il avait besoin de cette somme supplémentaire pour restaurer une des statues de la Taverne.

- Très bien. Merci, messieurs. Ce Chevalier Noir est désormais ma proie.

Le Chuchoteur récupéra son cheval, l’enfourcha et le lança au trot à travers le Val Endormi, sous les hauts arbres aux feuilles rougeoyantes de l’automne. Un gueux pareil qui se faisait appeler le Chevalier Noir devait avoir un orgueil non-négligeable et peut-être des tendances mégalomanes. Il en aurait presque ris si un tel crétin n’avait pas fait parler de lui au point d’attirer l’attention des contrebandiers de la capitale. Il y a cinq jours, on avait repéré sa trace dans le Tiers-Quartier puis il avait disparu. On racontait qu’un rigolo en armure avait volé un trésor inestimable et se terrait maintenant quelque part dans le royaume, hors des murs des villes. Cela n’intéressait pas plus que cela Selwyn mais il importait de connaître son adversaire, même grâce aux commérages les plus exagérés.


" Que voyez-vous ?
Tout, absolument tout. C'est là mon fléau. "
Sherlock Holmes 2
Revenir en haut
Publicité





MessagePosté le: Jeu 22 Déc 2011 - 17:43    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Cassialys Trendor
Âmes Damnées

Hors ligne

Inscrit le: 20 Déc 2010
Messages: 144
Sexe: Féminin
RP(s): 1
Race: Humain
Age: 24 ans
Rôle: Voleuse ambitieuse
Mental: Furtive
Vrai Nom: Ombreuse
MessagePosté le: Mar 3 Jan 2012 - 21:03    Sujet du message: A la poursuite du Chevalier Noir Répondre en citant

Qui aurait pensé qu'en une journée comme celle-là, on risquerait de faire des rencontres ? Personne et encore moins les intuitions féminines de Cassialys. Mis à part les chasseurs et les fuyards, personne ne souhaiterait s'aventurer dans le Val... Pas en cette saison, sauf les poètes peut-être... Pour faire des rimes sur la chute des feuilles dorées et mourantes.... Cassialys se permit un petit gloussement; Grotesque de faire des vers sur la nature. D'accord elle était belle, et même si le virevoltant feuillage automnale du chêne ici présent était ravissant... Mais cela s'arrêtait là... Et puis flûte quoi. La jeune voleuse n'était pas venu pour jouir du paysage... Enfin si un peu. 

En fait, elle avait pris un temps de repos... Elle en avait eu un peu marre de ses commanditaires qui voulaient absolument bénéficier de ses services pour aller à on-ne-sait-quelle-chasse-au trésor. Oui elle avait en quelque sorte esquivé le contrat. Elle n'aimait pas qu'on lui force la main. La zone de recherche était dangereuse et dans cette expédition, elle était la seule vraie bretteuse du groupe... pour 5 érudits férus de fouilles.... Sauf qu'ils n'avaient jamais monté d'expéditions... plus loin que leur bibliothèque personnelle. Et comme Cassialys tenait un peu à sa peau... 

Oh le prix était juteux, mais elle n'était pas cinglée à ce point. On avait qu'une vie. Donc vacances forcées pour venir respirer ici et loin de ses fous, quitte à y rester quelques jours. Ils arriveront à trouver quelqu'un d'autres pour leurs envies de suicide collectif. 

Elle quitta la protection du chêne en demandant à sa monture d'avancer. Elle avait bien envie de se poser au pied d'une petite source. Au moins, elle pourra y trouver de quoi manger et boire. Voir même se reposer quelques heures... Avec un bon feu. Il faisait un peu trop frais pour espérer se contenter de siester sur le bord mousseux d'une rivière. Puis son cheval redressa la tête et dressa les oreilles. La jeune femme l'arrêta en douceur et chercha à voir au loin de qui attira l'attention de sa bête. Soudain le cheval se contenta d'hennir, comme un appel à un de ses congénères.... Cassialys le maudit.... 

"Stupide canasson... Tu pouvais pas te taire non ? "

Elle devrait songer à tourner bride avant que le cavalier qu'elle n'avait pas vu -quoi d'autres dans les environs qu'un cavalier- vienne à sa rencontre.... Surtout qu'elle ne tenait pas à faire de rencontres, bonnes ou mauvaises. Puis elle tira ses rênes... Mais pourquoi un autre cavalier dans les environs ? Elle fit pivoter sa monture et s'élança dans la direction des bruits entendus par son animal. Après tout, qui ne risque à rien n'a rien.... 
Revenir en haut
Œil-de-Verre
Professionnel du Mensonge

Hors ligne

Inscrit le: 21 Aoû 2011
Messages: 81
Sexe: Masculin
RP(s): 1
Race: Néréien
Age: 32 ans
Rôle: Patron de la Taverne de Bacchus et Cassandre
Mental: Opportuniste
Vrai Nom: Selwyn Sandor
MessagePosté le: Mar 10 Jan 2012 - 21:44    Sujet du message: A la poursuite du Chevalier Noir Répondre en citant

Tandis que sa monture le menait à travers le Val Endormi – qui portait bien son nom au vu de sa tranquillité -, Selwyn essayait de se convaincre que ce n’était pas une mission de second ordre, une pitrerie, qu’il s’était vu confié. Il ne crachait jamais sur l’argent et savait courber l’échine quand il le fallait mais ce Chevalier Noir lui semblait digne des affabulations d’un esprit malade en manque d’aventures. Peut-être que cela cachait quelque chose de plus obscur. Peut-être que... Selwyn chassa ses soupçons délirants avec une grimace. Même s’il ne voulait pas l’admettre, la mort de son oncle l’avait profondément ébranlé. Elle le rendait soupçonneux, encore plus méfiant que d’habitude, prêt à voir le mal à chaque coin de rue et dans le regard de toutes les jolies filles qu’il croisait.

Pourquoi était-il parti ? Pourquoi n’y avait-il plus Gregor Sandor à la tête de l’Ordre ? Pourquoi ?

° Calme, mon gars et réfléchis. Qu’est-ce que tu sais à propos de ce crétin en armure noire ? Il se fait appeler le Chevalier Noir, il a volé quelque chose qui a beaucoup de valeur à quelqu’un de la capitale qui ferait n’importe quoi pour retrouver son bien, il a quitté il y a cinq jours du Tiers-Quartier pour aller se planquer dans le coin paraît-il, évitant d’entrer de nouveau entre les murs d’une ville. Superbes pistes... °

Une envolée d’oiseaux caqueteurs, un hennissement pas si lointain : Selwyn stoppa sa monture, les sens aux aguets.

° Ca sent le guet-apens. °

Un cheval lancé au galop dans sa direction. Par les couilles du Félon ! Le Néréien s’estimerait chanceux s’il n’avait pas été repéré. Et si c’était justement ce Chevalier Noir ? Et si...

° La ferme, espèce de conscience ! °

Il n’en crut pas ses yeux lorsqu’il la reconnut. Certes, ils n’avaient pas beaucoup échangés à la chasse au Sanghore blanc mais il avait ses recherches sur ses « concurrents » après coup. Le Souverain des Sentinelles mais ça il le savait déjà. Un type débarqué d’on ne savait où, encore un qui avait franchis le Mur pour sauver sa peau. Une jolie damoiselle au sang royale qui venait apprendre les manières de la Cour. Et elle, la Chuchoteuse Ombreuse. Selwyn garda un visage inexpressif, maudissant par avance Kilian de lui faire croiser la route de cette donzelle cupide de son propre Ordre, parce que ça puait déjà les ennuis.

- Ravis de vous revoir.


" Que voyez-vous ?
Tout, absolument tout. C'est là mon fléau. "
Sherlock Holmes 2
Revenir en haut
Cassialys Trendor
Âmes Damnées

Hors ligne

Inscrit le: 20 Déc 2010
Messages: 144
Sexe: Féminin
RP(s): 1
Race: Humain
Age: 24 ans
Rôle: Voleuse ambitieuse
Mental: Furtive
Vrai Nom: Ombreuse
MessagePosté le: Jeu 19 Jan 2012 - 21:52    Sujet du message: A la poursuite du Chevalier Noir Répondre en citant

Le monde était décidément bien petit, même dans le Val. Quelle heureux hasard que de revoir une personne au visage connu dans un lieu réputé pour son manque de fréquentation. A moins que cela ne soit devenu le dernier lieu à la mode... Cassialys en doutait un peu... Surtout quand on croisait la route d'un type qui avait accompagné les membres d'un groupe de chasse... Il n'y a pas si longtemps que cela d'ailleurs. A bien y penser, elle aurait préféré la route d'un parfait inconnu. Et ben non. Par la crétinerie de son cheval, elle avait eu sa position découverte avant de se faire voir et ensuite... Elle tombait sur lui...

*Merveilleux... Je pouvais vraiment pas espérer mieux*

Bon se répéter la même chose en pensées ne servirait pas à changer le destin de toute façon. Maintenant qu'ils étaient face à face, elle n'allait pas tourner bride comme cela. Ainsi, il était ravi de la revoir. Ben voyons... à d'autres. Il était surtout plus qu'enquiquiné de la voir là. Elle pourrait lui retourner le compliment à sa manière... Mais sa présence piqua un peu sa curiosité. Qu'est ce qu'un homme comme lui pouvait traînasser dans le coin ? Pas pour ramasser des pâquerettes pour soupirer l'amour d'une donzelle en arrachant ses pétales. Non, il devait être là pour autre chose... Mais quoi. Et si elle lui demandait ? Oh elle resterait gentille.

"Ravie de vous revoir également, même si c'est avec un peu avec surprise. Je ne pensais pas que nos routes se recroiseraient aussi vite..."

Allons bon... Si le hasard se jouait encore d'elle comme il l'avait fait bien des fois par le passé, elle n'allait pas rater l'opportunité qui pourrait en découler. Là aussi elle avait eu quelques petites chances intéressantes par ces fameux "petits hasards".

"C'est une bien belle journée pour se balader n'est-ce pas ? Je pensais ne voir personne dans les parages. Mais je me suis trompée."

Elle afficha un sourire, même s'il parut un poil forcé.

"Et vous ? Balade également ? "

Quoi la curiosité ? Oui c'est un vilain défaut, mais la connaissance est une arme précieuse à avoir avec soi...
Revenir en haut
Œil-de-Verre
Professionnel du Mensonge

Hors ligne

Inscrit le: 21 Aoû 2011
Messages: 81
Sexe: Masculin
RP(s): 1
Race: Néréien
Age: 32 ans
Rôle: Patron de la Taverne de Bacchus et Cassandre
Mental: Opportuniste
Vrai Nom: Selwyn Sandor
MessagePosté le: Jeu 19 Jan 2012 - 23:06    Sujet du message: A la poursuite du Chevalier Noir Répondre en citant

Jolie brune aux yeux verts, taille gracile mais agile, montée sur un cheval en pleine vadrouille : tout cela donnait à réfléchir. Entre gens du même métier, ou plutôt du même Ordre, les faux noms s’effacent et les masques tombent. Ce jour ferait-il exception ? Des mots de miel pour une langue de vipère. La courtoisie voulait que l’on soit ravi de revoir l’autre mais le regard restait froid. Selwyn n’ignorait pas les talents cachés de celle qui se faisait appeler l’Ombreuse.

- Le Destin fait bien les choses, en effet, dit-il brièvement en entortillant les rênes de son cheval autour de ses gants, cachant un imperceptible sourire.

Il rapprocha doucement sa monture de la sienne et haussa un sourcil, leurs yeux verts en face à face.

- Il m’arrive de quitter mon antre pour me balader, oui. Et vous, Cassialys Trendor ?

Oui, il connaissait son véritable nom. Oui, il était Chuchoteur et avait fait ses recherches sur les participants de la chasse. Et non, il ne se laisserait pas si facilement avoir par un joli minois faussement innocent. Il avait d’autres chats – en armure – à fouetter. Il s’apprêtait à renchérir d’un on ironique lorsqu’un crin étranglé résonna dans le Val plus si Endormis que cela. Selwyn n’était pas certain qu’un animal puisse produire un son pareil. Une volée d’oiseaux disparut en piaillant de peur. Sa monture piaffa d’impatience, nerveuse. Le Néréien serait volontiers allé voir de quoi il en retournait mais la jeune femme avait son regard braqué sur lui. Elle se doutait bien qu’il n’était pas seulement là pour le paysage. Il tourna son regard dans la direction d’où venait le cri quand un autre retentit. Ses mains se crispèrent sur les rênes et l’adrénaline courut dans ses veines.

- Vous avez amené un ami avec vous ? demanda-t-il sobrement à sa comparse de l’Ordre en fronçant les sourcils.

Sans attendre sa réponse, il trottina dans la direction des hurlements puis glissa du flanc du cheval pour venir se coucher derrière une bute, enveloppé dans son manteau noir. Il risqua un œil par-dessus et aperçut un objet qui roulait dans sa direction. Un truc informe qui roulait très vite, dévalant la pente pour venir arrêter sa course contre la petite bute de terre. Un truc qui ressemblait à la tête de Rekvalde.

- Merde. Il a été suivis et il ne s’en est même pas rendu compte !

La mort semblait avoir rapide et net. Quelqu'un ne voulait visiblement pas qu'on retrouve ce Chevalier Noir ni ce qu'il avait volé. D'ailleurs, il ignorait ce qui avait été volé et à qui, précisément. Et si le Chevalier Noir était plus proche qu'il ne le pensait, caché là, quelque part ? Où était passé Jimmy, tué lui aussi ? Il se demanda l'espace d'une seconde si la présence de l'Ombreuse n'avait pas été un piège. Non, il n'était pas fait pour la paranoïa.


" Que voyez-vous ?
Tout, absolument tout. C'est là mon fléau. "
Sherlock Holmes 2
Revenir en haut
Cassialys Trendor
Âmes Damnées

Hors ligne

Inscrit le: 20 Déc 2010
Messages: 144
Sexe: Féminin
RP(s): 1
Race: Humain
Age: 24 ans
Rôle: Voleuse ambitieuse
Mental: Furtive
Vrai Nom: Ombreuse
MessagePosté le: Lun 23 Jan 2012 - 19:49    Sujet du message: A la poursuite du Chevalier Noir Répondre en citant

Elle avait haussé un seul sourcil à l'évocation de son nom. Décidément, certains Chuchoteurs devraient revoir le sens du mot discrétion entre membres d'une même confrérie. Même dans la solitude verte de ces lieux, elle n'allait pas s'amuser à le dire ! Même une oreille planquée pourrait prendre l'information au vol. En plus de son regard glacial à son égard, elle jugeait bon de pas trop rester gentillette. Mais fallait-il en avoir le temps. Elle allait lui répliquer une réponse bien "sympathique" quand un cri résonna non loin, faisant fuir les oiseaux si sereins tout à l'heure et provoqua quelques mouvements nerveux chez les chevaux. Même le cheval de Cassialys tendit ses oreilles dans la direction d'où venait le son étranglé, inquiet. 

Selwyn demanda presque si c'était un accompagnant de la jeune voleuse. Elle n'eut pas le temps de répliquer qu'il partait déjà au trot en direction du bruit étrange. Non mais pour qui se prenait-il ? Elle le regarda s'éloigner et se demanda si elle allait le suivre. Le voir ici... En balade mon oeil... Elle donnerait sa main à couper pour prouver le contraire. Et pourquoi s'intéresserait-il autant à une perturbation criarde à en donner la chair de poule ? 

*C'est pas clair son affaire.*

Elle tira un peu sur les rênes de sa monture, qui piaffait déjà, désireuse de partir. Et si elle le laissait se débrouiller seul ? Et si elle cherchait à savoir la raison de sa petite "balade" en ses lieux ? Un Chuchoteur ne portait pas d'intérêts à des cris... Sauf quand cela pouvait le concerner. Donc ! Il était sur quelque chose. Oui mais si c'était dangereux ? Oui mais si cela en fallait la peine ? La curiosité l'emporta. Elle sourit mentalement et poussa sa monture à suivre les traces de son congénère. 

Là, elle descendit bien plus tôt que Selwyn ne l'avait fait et se glissa comme à son habitude, se fiant au terrain pour rester cacher. Comme un prédateur. Elle se glissa presque aux côtés d'Oeil-de-Verre. Connaître la vie au dehors avait son avantage pour une voleuse comme elle. Elle n'avait pas besoin de baisser les yeux pour voir la tête d'un homme... Ecoeurant. Finalement, si elle rebroussait chemin ? Trop tard, Selwyn savait qu'elle était là maintenant. Elle chuchota presque : 

"Un de vos amis je présume ? "

Elle anticipa sur sa réaction, qui pourrait presque être bondissante. 

"On se calme, sauf si tu souhaites dévoiler notre position. Je ne sais pas dans quoi tu t'es fourré, mais je pense que j'y suis mêlée maintenant, que tu le veuilles ou non... En balade hein... sauf si tu suis des jeux de pistes de têtes humaine...."

Rien que d'y penser, elle déglutit... devait être bien tranchante l'épée qui avait arraché la tête à son corps. Oui, n'oublions pas qu'elle avait tutoyé l'Oeil-de-Verre... Dans pareil moment, c'est mieux d'être familier que poli. 
Revenir en haut
Œil-de-Verre
Professionnel du Mensonge

Hors ligne

Inscrit le: 21 Aoû 2011
Messages: 81
Sexe: Masculin
RP(s): 1
Race: Néréien
Age: 32 ans
Rôle: Patron de la Taverne de Bacchus et Cassandre
Mental: Opportuniste
Vrai Nom: Selwyn Sandor
MessagePosté le: Jeu 26 Jan 2012 - 22:28    Sujet du message: A la poursuite du Chevalier Noir Répondre en citant

L’Ombreuse s’était approchée à son tour, il pouvait presque entendre son souffle sur sa nuque. Elle avait le pas sûr d’une rôdeuse, ce à quoi Selwyn n’avait jamais aspiré, préférant de loin les pavés de la civilisation et surtout le plancher de sa merveilleuse Taverne, son seul amour. Il baissa les yeux sur la tête de son commanditaire. Pauvre vieux, mort d’un coup net. Ce devait être une sacrée épée, celle qui l’avait décapité. Selwyn inspecta brièvement ses sentiments face à cette vision : ni tristesse, ni regret, juste une vague nausée. La question narquoise de sa comparse improvisée lui arracha un rictus désabusé. Lamia devait l’avoir touché à la naissance pour qu’il aille se mettre dans pareils ennuis ! Cassialys était sur ses gardes, confiante en ses capacités si bien qu’elle sous-estimait les siennes. Il pouvait presque entendre sa fierté à travers ses mots. Et bien, elle allait vite déchanter, la petite... Selwyn avait la désagréable impression que cette banale mission de routine quoiqu’en enrobée d’exagérations devait se révéler plus coriace qu’elle n’y paraissait.

- Ce n’est pas un jeu. Quelqu’un sait qu’on est là, quelque part et veut nous tuer comme il l’a fait avec ce bon vieux Rekvalde.

Il avait à peine insisté sur le « on », sachant pertinemment que lui-seul était visé pour l’instant. Sans faire de bruit, il se tourna vers la jeune Chuchoteuse. Lui aussi passa naturellement au tutoiement – les catastrophes en devenir, ça rapproche non ?

- D’accord, persiffla-t-il entre ses dents serrées, le visage dur. Je suis en affaire, tu t’en doutes. Je dois retrouver un type qui se fait ridiculement appelé le Chevalier Noir. D’après mes sources, il aurait volé quelque chose à quelqu’un de la capitale qui souhaite à tout prix récupérer ce qu’il a perdu. Il a quitté Telrör il y a cinq jours et erre dans les parages en évitant soigneusement les villes – c’est à se demander comme il fait pour survivre avec les Sanghores de la région d’â côté ! Je n’en sais pas plus et la seule personne censée qui aurait pu répondre à nos questions va bientôt nourrir les vers.

Ah oui mais où était Jimmy ? Où était passé ce chiot hargneux qui servait de garde du corps et de larbin à Rekvalde ? Le Néréien aurait donné cher pour mettre la main sur lui. Est-ce que sa tête avait roulé dans un coin ? Ce serait fâcheux, car il ne restait plus que lui pour répondre aux questions... Ce qui n’était guère rassurant quand on y réfléchissait.

Et quand on parle du loup...

Quelque chose d’informe tomba en travers du bosquet, tout près des deux Chuchoteurs. Selwyn porta aussitôt sa main vers sa dague avant de reconnaître l’être humanoïde qui se relevait, tout balbutiant et barbouillé de crasse et de larmes, au visage écorché par des ronces. Jimmy ? L’Humain ne cessait de répéter cette question obsédante :

- Il est partit, hein ? Il est partit ?


[HRP : Envoie-moi les questions que veut poser Cassie à Jimmy par MP et je t’enverrais ses réponses ^^ A toi l’initiative !]


" Que voyez-vous ?
Tout, absolument tout. C'est là mon fléau. "
Sherlock Holmes 2
Revenir en haut
Cassialys Trendor
Âmes Damnées

Hors ligne

Inscrit le: 20 Déc 2010
Messages: 144
Sexe: Féminin
RP(s): 1
Race: Humain
Age: 24 ans
Rôle: Voleuse ambitieuse
Mental: Furtive
Vrai Nom: Ombreuse
MessagePosté le: Lun 30 Jan 2012 - 15:09    Sujet du message: A la poursuite du Chevalier Noir Répondre en citant

Sans blague... La tête avait roulé toute seule comme par hasard dans leur direction. Bien sûr qu'on savait qu'ils étaient là. Du moins on savait que Selwyn était là. Mais maintenant, Cassialys se retrouvait elle aussi dans son sillage. Le "on" s'élargissait sans que cela soit prévu... AU moins l'avantage était que la jeune voleuse eut en quelque sorte sur le moment la confession de son compagnon. Ainsi il était en affaire ? Drôle d'affaire que de suivre un homme qui se donnait un sobriquet ridicule et qui semblait avoir volé quelque chose de très inestimable... Si estimable que les têtes se détachaient très rapidement des corps pour en garder soit le secret, soit la primauté.... La chose dérobée devait être hors de prix pour que des vies soient tuées... Enfin que des têtes soient coupées quoi....Une certaine convoitise frôla l'esprit de Cassialys. Si elle arrivait à découvrir ce que ce chevalier noir avait volé ? Peut-être qu'elle pourrait terminer ses jours dans l'opulence...

*Hé doucement ma fille... Est-ce que cela vaut la peine de risquer sa vie comme cela ? J'aurai plus la chance de finir comme ce pauvre bougre la tête par terre que de m'enrichir.*

Ce n'était pas une si bonne idée que cela de suivre Selwyn... Et si elle se sauvait. Non ! Elle n'allait pas fuir comme cela ! Elle y était elle y restait. D'une elle n'allait pas laisser une occasion à son collègue de se fichtre d'elle et en plus, elle n'était pas une couarde. Elle restait prudente. Ses pensées furent coupées par la venue un peu percutante d'une grosse masse physique, qui tomba non loin de leur position. Qui c'était encore que cela ? Cassialys avait son arme de sortie, malgré les dires un peu étranges de cet inconnu. Qui était parti ?

*Le tueur sans doute... Mais il a l'air de connaître Selwyn... Dans son état, il aurait hurler de terreur devant nous....*

Ce n'était qu'une supposition. Mais en tout cas, elle n'allait pas attendre qu'il se sauve. Des questions avaient besoin d'être éclairées

"avant toute chose.... Qui es-tu ?
- Jimmy... Jimmy le Vif. "


Il reniflait, encore sous le coup du choc de ce qu'il avait vécu. Cassialys n'allait pas lui laisser le temps de s'effondrer dans cette peur prenante.

"Qui est parti ? "
" Lui. Le Chevalier Noir ! Je lui ai échappé, je sais pas où il est... "


Il tremblait tellement que sa voix en tremblait. Ce chevalier noir devait être terrible pour effrayer un homme. Ou alors ce Jimmy était tellement couard qu'un simple guerrier pouvait lui faire peur. Tu parles d'un VIf

"A qui apprtient cette tête.... ?
" Rekvalde Birniam, d'Ildaos. J'étais son garde du corps. C'était lui le chef, y'a que lui qui connaissait toute l'affaire. "


Il reposa sa vue sur ce qui restait de son compagnon et détourna rapidement la tête, portant une main quand il fut saisi d'un haut-de-coeur. Cassialys préféra en arrêter là. Elle reporta son attention sur Selwyn.

"On dirait que ton petit copain a croisé celui que tu cherches. Ton Chevalier Noir semble bien déterminer à faire couler le sang. Ce qu'il a dérobé doit valoir une fortune...Souhaites-tu toujours le pister ? Moi perso, cela ne me dérange pas. Après tout, un homme n'a pas les mêmes arguments qu'un homme..."

Elle se permit un petit sourire moqueur, même si elle savait parfaitement que même un guerrier pouvait tuer sans remord une donzelle.
Revenir en haut
Œil-de-Verre
Professionnel du Mensonge

Hors ligne

Inscrit le: 21 Aoû 2011
Messages: 81
Sexe: Masculin
RP(s): 1
Race: Néréien
Age: 32 ans
Rôle: Patron de la Taverne de Bacchus et Cassandre
Mental: Opportuniste
Vrai Nom: Selwyn Sandor
MessagePosté le: Sam 18 Fév 2012 - 15:58    Sujet du message: A la poursuite du Chevalier Noir Répondre en citant

Non seulement Jimmy ne savait rien mais en plus il allait les encombrer, Cassialys et lui. Superbe. S’ils s’en sortaient vivants avec succès de cette mission, il faudrait penser à le prévenir la prochaine fois que quelqu’un voulait l’engager.

Selwyn n’était pas du genre à s’appesantir sur lui lui-même. Ses petits malheurs ne regardaient que lui. De même que ses magouilles. A chacun ses problèmes. Pourtant, sur le coup, une profonde lassitude l’envahit. Pourquoi, malgré tous ses efforts, se retrouvait-il entraîné dans des ennuis sans queue ni tête ? Il n’avait pas pris ses distances avec l’Ordre pour rien. Pourquoi Kilian et son pendant ténébreux Lamia le détestaient-elles à ce point, sacrebleu ? Il s’assit plus confortablement et rangea sa dague à portée de main. Se passant une main sur le visage pour se remettre d’aplomb, il retourna un masque impénétrable à sa comparse du moment. La familiarité ne lui posait pas problème, il préférait largement cela aux courbettes – sans parler du protocole... La franchise, aller droit au but : il n’y avait que ça de vrai ! Il resta silencieux quelques secondes, le temps de faire le point. Jimmy était parti vomir derrière le bosquet et l’Ombreuse le dévisageait. Il lui rendait son regard sans ciller et sans gêne. Le seul avantage maintenant, c’est qu’il n’était plus le seul être sain d’esprit – ou à peu près – embarqué dans cette histoire.

- Tiens donc, commença-t-il calmement, d’une voix nonchalante comme s’ils ne venaient pas de frôler la mort. Cette affaire t’intéresse ? Nous sommes donc deux. Si nous faisons route ensemble, retour au chacun pour soi à l’arrivée.

Il haussa un sourcil et reprit en lui tendant sa grande main pâle :

- Marché conclu ?

Cela semblait honnête, comme marché. Entre Chuchoteurs, on ne pouvait oublier la solidarité comme on ne pouvait ignorer l’appât du gain personnel. Sans attendre de réponse, il héla Jimmy le Vif :

- Hey, le Vif ! Où étiez-vous, Rekvalde et toi, lorsque le Chevalier Noir vous a attaqué ?
- Là-bas
, fit-il en pointant son bras dans la direction nord. Il était à cheval, on a dû se séparer pour tenter de lui échapper et j’ai perdu Rekvalde de vu. J’ai perdu mon cheval aussi...
- A quoi il ressemblait ?
- A un démon !
s’exclama l’autre avec des yeux ronds.
- Oui bon d’accord mais pourrais-tu être plus précis ?
- Ben, un grand type en armure de plates peintes en noir et une cape. Je voyais pas son visage parce qu’il porte un heaume.


Ils avaient un signalement, ce n’était déjà pas si mal. Selwyn se releva en époussetant son grand manteau noir et remit sa dague dans sa botte droite. Il offrit un sourire sans joie à l’Humain et à l’Ombreuse.

- Bien. Mettons-nous en route.


HRP : Sache que ce Chevalier Noir est membre de l'Ordre des Sentinelles et donc ne se laissera pas faire et sera difficile à arrêter. Le contenue du coffre est pour l'instant secret. Libre à toi pour le reste o/


" Que voyez-vous ?
Tout, absolument tout. C'est là mon fléau. "
Sherlock Holmes 2
Revenir en haut
Kay Lid'Anfeust
Mage & Ingénieur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Jan 2011
Messages: 63
Sexe: Masculin
RP(s): 1
Race: Humain
Age: 21
Rôle: Conseiller le Cristallin
Mental: Subtil
Familier: Shiro, renard polair
MessagePosté le: Mer 22 Fév 2012 - 22:55    Sujet du message: A la poursuite du Chevalier Noir Répondre en citant

[hrp: chose promise, chose due, je m'incruste :p je vous laisse libre de choisir si vous tomber sur mon personnage tout de suite ou plus tard]

Le Val, un endroit propice à beaucoup de choses. Mais l'était-il à ce qu'un Conseiller de l'Ordre des Artificiers vienne y faire une petite balade ? Lorsqu'il avait annoncé qu'il partait au Val pour mener des recherches sur des matériaux particuliers de l'endroit, son lié avait fait tout un cinéma pour qu'il mande une escorte. Depuis qu'il avait atteint son éminent poste et qu'il avait fait une démonstration plutôt spectaculaire de sa façon de penser devant la quasi-totalité des maîtres de son Ordre, le renard blanc avait la grosse tête et ne cessait de le pousser à abuser d'une influence nouvelle.

° Tu aurais au moins pu demander à Elara de nous accompagner. °
° Elle a d'autres chats à fouetter. °
° Et mes caresses, tu y penses un peu des fois à mes chères caresses ? Parce que c'est pas toi qui va m- °
° Ferme-la bon sang ! °


Grognant, le versus anima signifia son mécontentement en dévisageant l'humain, qui lui n'y prêta même pas une seconde d'attention, ce qui ne fit que renforcer le renfrognement de l'animal qui s'éloigna un peu de son compagnon de voyage, pour aller bouder plus loin. Quant à Kay, il était très occupé à étudier les environs et sa carte, tenant une étrange boussole transparente dans la main droite. Etait-il perdu ? En fait, on ne peut pas vraiment se perdre quand on ne sait pas où on se rend, non ? Il cherchait une clairière avec une formation cristalline à même le sol, c'est en tout cas là ce qu'on lui avait rapporté. Si ça se trouve on s'était foutu de lui...
Non, les gens avaient trop peur de lui en ce moment au sein des Tours pour oser lui faire perdre autant de temps. En tout cas, tout cela était bien curieux, mais si c'était vrai alors il ne manquerait de sauter sur l'occasion pour ramener par ici quelques ouvriers pour extraire le minerai a priori unique en son genre ! Ce qu'il en ferait, il ne le savait pas encore. Peut-être pourrait-il s'en servir pour confectionner de toutes nouvelles créations, cela dépendrait en fait des propriétés du matériau.

Ca ne lui ressemblait pas, mais il était impatient. Il n'avait pas mené de recherches lui-même depuis des lustres et tourner en rond commençait à l'exaspérer. Surtout que Shiro s'amusait inlassablement à le torturer avec ses remarques et questions futiles depuis qu'ils étaient partis il y a maintenant trois jours. S'il n'avait pas était son lié, il l'aurait sans doute déjà fait cuire au feu de camp !

° Hey, Coeur-de-pierre, viens voir par ici ! °
° Je n'ai pas le temps pour admirer le paysage. °
° D'accord, alors ne viens pas voir ce monticule de cristaux que je viens de trouver par hasard... °


Kay leva la tête de sa carte et se dirigea aussitôt vers l'endroit où se trouvait le renard, comme guidé par un sixième sens. Lorsqu'il arriva dans la petite clairière, il trouva Shiro assit sagement sur un amas informe et grisâtre, reflétant légèrement les rayons du soleil. Content de lui, le versus anima avait la langue pendante et la queue qui remuait frénétiquement.

° Alors alors, c'est qui le meilleur ? °
° Ahhh... félicitations t'auras droit à un nonos. °
° Comme c'est cruel ! Regarde, j'en pleure déjà. °


Lâchant un "Tsss" énergique, le Cristallin s'approcha de la trouvaille de son lié pour l'examiner. Les études préliminaires lui prirent un moment, après quoi il entreprit finalement de tester directement l'affinité de la chose. Shiro s'écarta et s'allongea à l'ombre d'un buisson, observant l'humain oeuvrer. Kay ferma les yeux et leva les bras au-dessus de la pierre, se concentrant il laissa son pouvoir couler dans le minerai, une légère aura bleue sombre se dégageant de celui-ci. Plus il laissait sa magie façonnatrice pénétrer l'étrange roche, plus il la comprenait. Il n'avait pas ressenti une telle excitation depuis si longtemps qu'il n'avait plus envie de la relâcher ! Des morceaux de cristal commencèrent à se détacher du bloc inerte et vinrent dessiner d'étranges figures géométriques dans les airs. Visiblement, l'Artificier semblait bien s'amuser avec son nouveau jouet ; pour Shiro c'était un spectacle plutôt agréable à voir, même magnifique : une danse de cristal auréolée de bleu, du plus sombre au plus clair...
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Cassialys Trendor
Âmes Damnées

Hors ligne

Inscrit le: 20 Déc 2010
Messages: 144
Sexe: Féminin
RP(s): 1
Race: Humain
Age: 24 ans
Rôle: Voleuse ambitieuse
Mental: Furtive
Vrai Nom: Ombreuse
MessagePosté le: Sam 3 Mar 2012 - 15:32    Sujet du message: A la poursuite du Chevalier Noir Répondre en citant

Même si la voix de son compagnon se voulait neutre, notre jeune voleuse la perçut comme quelque peu... acide... Mais au moins, il ne refusait pas sa présence. Il aurait refusé, elle serait quand même restée. Dans une histoire pareille, elle n'allait pas rester en arrière plan, même si une pointe de sagesse l'asticotait pour lui dire que ce n'était pure folie. Elle claqua sa main dans celle tendue devant elle.

''Marché conclu !

Puis Selwyn interrogea son compagnon, encore blême de son aventure. A se demander comment il n'avait pas fui... surtout en recausant de l'être qui avait tué ses amis... D'abord le tueur fut décrit comme un démon, puis quand les détails tombèrent... Un guerrier fut la description... En armure complète et de couleur noire.

''Un démon hein... Les hommes de son genre aiment parfois peindre le métal de leur armure pour faire peur. Ca a marché avec toi on dirait mon gars....

Elle parlait du Vif bien entendu, puis elle regarda la direction du nord.

''S'il est à cheval, alors nous y serons aussi. Récupérons nos montures et partons en direction du nord. Ah et je ne prends pas de passager avec moi...''

Elle tenait à avoir tous les avantages d'une monture non surchargée en cas de fuite... Avoir un autre cavalier dans son dos pourrait être source d'ennui... Surtout si ce dernier venait à paniquer. Il pourrait très bien faire peur au cheval à ce moment là, à un point critique. Et elle n'avait pas besoin de cela.

Elle alla donc récupérer sa monture et se préparait déjà à partir. Elle posa ses yeux moqueurs sur Selwyn.

''En tant que gentleman, je te laisse ouvrir la marche, je guetterai nos arrières. Après tout, on ne sait jamais si ton copain s'est fait suivre par notre pourfendeur....''

[HRP : j'espère que cela suffira. Si cela coince, me le dire, j'en rajouterai alors. Ou pour mettre notre Kay en rencontre avec notre groupe au besoin Okay
Revenir en haut
Œil-de-Verre
Professionnel du Mensonge

Hors ligne

Inscrit le: 21 Aoû 2011
Messages: 81
Sexe: Masculin
RP(s): 1
Race: Néréien
Age: 32 ans
Rôle: Patron de la Taverne de Bacchus et Cassandre
Mental: Opportuniste
Vrai Nom: Selwyn Sandor
MessagePosté le: Dim 1 Avr 2012 - 18:22    Sujet du message: A la poursuite du Chevalier Noir Répondre en citant

Cassialys serra sa grande patte d’un air convaincu, un grand sourire élargissant ses jolies lèvres en pétales de rose. Elle prenait la situation en main, comme une vraie meneuse. Une grande fille. Amusé par ses directives, Selwyn ne prit pas la peine de tiquer à sa tirade sur les chevaux.

° J’ai compris le message : je prends l’imbécile avec moi. °

Selwyn alla récupérer sa monture quelque peu affolée et en examina les courroies par habitude. Jimmy le Vif restait en retrait, tout penaud, aussi utile qu’une poêle à frire contre une horde de gobelins. Quoique, une poêle est pratique pour assommer...

- Jim, tu monteras à l’arrière de mon cheval. Si tu vomis en route, je te jette par-dessus-bord, tu as bien compris ?

Et lui d’hocher vigoureusement de la tête. Il s’approcha à pas prudent tandis que le Néréien flattait l’encolure de l’animal pour le rassurer. Sans un regard en arrière, le Chuchoteur lança à sa comparse :

- Si on est suivis, on le saura bien assez tôt. Mais nous ne sommes pas nés de la dernière pluie, n’est-ce pas ? Nous avons des ressources inespérées, acheva-t-il avec un demi-sourire énigmatique.

Le pauvre Jimmy ne devait pas comprendre. C’était là un secret des Ordres. Dans une poche intérieure de son lourd manteau noir se cachait une petite fiole de liquide argenté permettant d’accéder au Plan des Ombres. Tout Chuchoteur digne de ce nom – ou naturellement prudent – en gardait sur soi. Normalement, j’entends.

Ils enfourchèrent leurs montures et prirent la route du nord. Les arbres jaunissaient et se faisaient plus rares là où ils s’enfonçaient. Selwyn tenta de se remémorer quelques cartes du pays. Au sud-ouest du Val Endormi se trouvaient le Sanctuaire de Kilian et les formidables Chutes du Bout du Monde. A l’est se dressaient les Monts Argentés, territoire attribué aux Sentinelles tandis que tout au sud s’élevaient encore des montagnes et un peu de la Forêt d’Arkhash. Au nord... Se trouvaient les Vertes Plaines d’Ystrath, vaste cœur du royaume en terrain découvert et peuplé de créatures sauvages. Si le Chevalier Noir avait bien pris la direction du nord, sans doute chassé de son repère dans le Val par l’agitation créée par son méfait, il ne pourrait éternellement éviter les villes s’il voulait survivre. A moins que... Qu’il ne soit membre d’un Ordre, lui aussi ? Même dans ce cas, il lui faudrait s’abriter derrière des murs très vite s’il ne voulait pas perdre un membre dans ces plaines.

Au bout de vingt minutes de silence ponctué de reniflements irritants de la part de Jimmy, chacun des deux Chuchoteurs s’employant à observer le paysage pour se repérer et guetter le possible danger – comme un type en armure noire déboulant soudain, par exemple -, il se produisit enfin un peu d'animation.

A la place, ils virent une lueur bleue quelques mètres devant eux, derrière des bosquets touffus. Ses compétences de rôdeurs ayant été mises à mal par des années passées à la capitale, Œil-de-Verre se serait volontiers désisté comme éclaireur. Peut-être l’Ombreuse voudrait-elle passer à l’action et pimenter un peu cette monotonie ?


[HRP : Je ne fais pas beaucoup avancer le schmilblik ^^']


" Que voyez-vous ?
Tout, absolument tout. C'est là mon fléau. "
Sherlock Holmes 2
Revenir en haut
Cassialys Trendor
Âmes Damnées

Hors ligne

Inscrit le: 20 Déc 2010
Messages: 144
Sexe: Féminin
RP(s): 1
Race: Humain
Age: 24 ans
Rôle: Voleuse ambitieuse
Mental: Furtive
Vrai Nom: Ombreuse
MessagePosté le: Dim 8 Avr 2012 - 13:58    Sujet du message: A la poursuite du Chevalier Noir Répondre en citant

Au moins les choses furent claires. Même Selwyn décréta quelques conditions à son ''ami' quand à sa montée en croupe. Cassialys s'en retint de rire. Au moins, elle n'aurait pas un poids mort à larguer si elle devrait fuir. Pour la petite allusion, elle le comprit tout de suite. Mais elle ne tenait pas à en arriver là. Quoique... Elle darda à peine un regard au pauvre hère, encore tremblant de son aventure. Mieux valait qu'il en sache rien... Il serait impossible à ''manipuler' si la peur l'étreignait complètement.

Puis ils entreprirent leur petit voyage. Vingt minutes passèrent dans un doux silence... Doux car seule la nature s'exprimait ; si on en oubliait complètement les reniflements persistants et agaçants du passager de Selwyn. Quelle discrétion... Heureusement que le Chevalier Noir n'allait pas se pointer de suite. Puis soudain, elle vit Selwyn se tendre un peu... Devant eux, derrière un petit bosquet, quelques étranges lueurs venaient briser la monotonie... Cassialys posa sa main sur la garde de son arme... Serait-ce le Chevalier recherché ? S'il pratiquait de la sorcellerie alors que Selwyn le savait, il allait passer un sale quart d'heure... Enfin s'ils survivaient.

A son regard, elle comprit qu'elle devait aller voir. En même temps, ce n'était qu'un juste retour des choses. Il servait à la tête, alors pourquoi n'irait-elle pas jouer les éclaireurs ? Elle descendit de son cheval pour être plus discrète et contourna le bosquet, se faisant furtif... Là son épée se tenait prête à jaillir de son fourreau. Le danger de l'homme d'armure pourrait être vite réglé si elle le prenait par surprise. Comme cela elle serait en mesure de demander une plus grosse part pour avoir tuer l'ennemi redouté.... Sauf que ce n'était pas un guerrier en armure sombre et effrayante, mais un homme auréolé de bleu.... Avec des trucs en verre ou en cristal qui flottaient dans les airs ! Elle sourcilla... Sur quoi elle venait de tomber encore... Puis elle sourit.

''Ca va, on vous dérange pas j'espère ? ''

D'accord Selwyn n'allait sans doute pas apprécier cette initiative, mais tant pis ! Il n'avait qu'à être à sa place à cet instant. En tout cas, par précaution, elle sortit son épée. On ne savait jamais. Elle se contenta de fixer l'étranger, avec un sourire amusé. Mais doucement, elle se sentit bizarrement de plus en plus mal à l'aise
Revenir en haut
Kay Lid'Anfeust
Mage & Ingénieur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Jan 2011
Messages: 63
Sexe: Masculin
RP(s): 1
Race: Humain
Age: 21
Rôle: Conseiller le Cristallin
Mental: Subtil
Familier: Shiro, renard polair
MessagePosté le: Dim 15 Avr 2012 - 12:54    Sujet du message: A la poursuite du Chevalier Noir Répondre en citant

Shiro redressa la tête, ses oreilles pointées vers l'avant et le museau en action. Kay qui ressenti l'agitation de son versus anima le questionna sur ce soudain changement. Le renard ne répondit pas tout de suite, visiblement trop occupé à chercher quelque chose que seuls ses sens aiguisés pouvaient voir ou sentir.

° Je sens quelque chose qui approche. °
° Quoi ? °
° Je sais pas, je suis pas devin ! °
° Alors va jeter un oeil, je n'aime pas les surprises. °


Et l'animal futé fila dans la direction d'où provenait l'odeur. Ou plutôt les odeurs dont une qui était très forte, mais ce n'était pas un parfum, plutôt l'inverse, une puanteur qu'il aurait préféré laisser tranquille. Lorsque ses oreilles perçurent des bruits de pas, Shiro se stoppa aussitôt et se coucha comme un digne renard innocent qu'il était, et attendit. Confortablement installé, il vit passer une jeune femme, plutôt jolie si on devait se référer aux critères du cristallin, sauf qu'une si belle femme portant l'épée devenait suspecte.

° Une belle brune s'approche de toi, armée. °

Une fois son rapport fait, et la femme passée, il reprit sa route, direction le restant d'odeur. Ce n'était plus très loin...
Pendant ce temps, Kay avait ralenti son expérimentation de la roche étrange, il l'avait même stoppé totalement, préférant se préparer à recevoir son invitée, se contentant de faire valser dans les airs quelques courants cristallins. Il savait qu'elle allait venir, et pourtant il ne l'entendit que lorsqu'elle lui adressa la parole. Relâchant sa prise sur la pierre, il laissa le flux de magie se faire aspirer par le gisement terrestre et se retourna pour faire face à l'inconnue. Il la regarda comme s'il l'attendait, et c'est ce qui était de toute façon. Froidement, il plongea son regard dans le sien, se faisant tout de même la réflexion qu'elle aurait pu le tuer sans qu'il ne s'en aperçoive.

° Shiro, elle doit avoir des compagnons. °

C'est ce qu'il en déduisait du "on" utilisé par sa charmante interlocutrice. Il se demandait bien ce qu'elle lui voulait. S'ils n'étaient pas tous venus, il devait y avoir une raison, alors pourquoi se montrer ainsi à lui ? Il doutait qu'on soit venu l'assassiner, il avait certes des ennemis dans l'Ordre mais pas d'assez téméraires pour ce genre d'approche. Alors quoi ?

- Un peu.

Dans les bois, Shiro avançait toujours, sentant qu'il se rapprochait. Finalement il tomba nez à nez avec ceux qu'il cherchait. Pour sûr que s'il n'y en avait pas un qui puait autant, il ne les aurait sans doute jamais trouver ! Il les regarda, de son air curieux. Il remua la queue, mimant parfaitement le comportement d'un renard, bien que des blancs on n'en voit... jamais dans les environs.

° Trouvés ! Y a un gros balourd qui empeste et un autre louche. Ils ont des chevaux aussi. °

Souriant, Kay ne quittait pas des yeux la femme qui était venue lui faire une petite visite.

- Vous pouvez dire aux deux hommes qui vous accompagnent de venir, se cacher ne sert à rien.

Au moins il ne souffrirait pas de l'effet de surprise, et de ce côté il avait même retourné la situation, mais il ne sentait pas d'hostilité chez l'humaine face à lui, alors il n'avait pas de raison de s'inquiéter. Peut-être n'étaient-ils que des voyageurs très prudents et aussi un peu curieux. l'Artificier attendit que son lié revienne, ce qui ne prit pas longtemps car dès sa petite découverte, Shiro était reparti à toute vitesse, en faisant des petits bonds, l'air de s'amuser, et vint s'asseoir près de son âme soeur, fixant la femme qu'il avait vu tantôt de ses yeux clairs dans lesquels brillaient une lueur d'intelligence peu commune aux animaux.

° Ne la regarde pas comme çà, tu sais ce qu'on dit de vos regards... °
° Si j'avais vraiment le pouvoir de transformer en pierre tous ceux que je regarde dans le blanc des yeux ça ferait belle lurette qu'il y aurait trop de montagnes sur cette terre ! °


Posant une main sur la tête du renard, l'humain attendit, ne sachant toujours pas ce qu'on lui voulait, et scrutant froidement la femme. Ce n'était pas volontaire, il ne cherchait pas à la mettre mal à l'aise, simplement c'était une attitude tout à fait normale pour lui que d'agir de la sorte.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Œil-de-Verre
Professionnel du Mensonge

Hors ligne

Inscrit le: 21 Aoû 2011
Messages: 81
Sexe: Masculin
RP(s): 1
Race: Néréien
Age: 32 ans
Rôle: Patron de la Taverne de Bacchus et Cassandre
Mental: Opportuniste
Vrai Nom: Selwyn Sandor
MessagePosté le: Sam 21 Avr 2012 - 14:37    Sujet du message: A la poursuite du Chevalier Noir Répondre en citant

L’Ombreuse s’était approchée furtivement de la source de lumière bleue, fidèle à sa réputation de pisteuse hors pair. Selwyn la regarda faire sans aucun regret, attendant patiemment son retour. Laisser les autres faire le sale boulot n’était pas pour lui déplaire. Il y eut quelques éclats de voix, prouvant au Chuchoteur qu’il y avait présence d’être vivants doués de parole dans les environs. Il craignit un instant qu’ils ne fussent pas seuls, voire encerclés. Peu lui importait au final. Selwyn Sandor venait de prendre la décision suivante : si les choses dégénéraient, il passerait par le Plan des Ombres pour quitter l’endroit sans un regard en arrière. Lâcheté, honneur, tout ça allait dans le même sac et le sac, à la mer ! Il ne s’embarrassait pas de ces états d’âme, c’était bon pour les Sentinelles et les ecclésiastiques, ça. L’honneur n’avait jamais sauvé la vie ou rapporté quoique soit à quiconque. Sinon, ça se saurait !

Jimmy resserra sa prise sur son bras et le Néréien lui lança un regard incendiaire. S’il ne ressentait rien de ce contact, il n’en appréciait pas la présence non plus. Sa monture commençait à être nerveuse. Quelle ne fut pas son étonnement de voir un museau blanc émerger de la végétation. Un renard polaire, dans cette région du royaume ?... Pourquoi pas. Ce n’était pas la première bizarrerie qu’il observerait dans la journée. Selwyn demeura impassible durant l’examen soumis par la bête. Assurément, un renard arctique par ici n’était pas une coïncidence. Lorsque celui-ci disparut, il en avait assez. Cette mission devait être de la routine, pas de quoi devenir une quête insensée ! Dans une seconde, il allait balancer Jimmy le Vif par-dessus sa selle et s’en retourner à Telrör.

Mais la voix de l’interlocuteur de Cassialys lui parvint, plus claire et plus forte que tout à l’heure. Selwyn prit sur lui et mit pied à terre, précédé par l’Humain. Il s’avança sous les frondaisons et tomba alors sur un spectacle insolite. Un homme seul se trouvait là, près d’un tas de cristaux luminescents, avec le renard blanc près de lui. Pas de Chevalier Noir à l’horizon ni de signes d’embuscade possible. L’Humain, plus jeune que lui, était vêtu d’atours de bonne qualité, tel un marchand aisé et pourtant, la présence de cet animal aux yeux trop intelligents lui fit songer à un membre de l’Ordre des Tours. Ses yeux froids et son expression prouvaient qu’il était maître de lui-même, apte à penser avec lucidité face à une situation aussi absurde et, surtout, il demeurait imprévisible. Pas d’arme à première vue mais il faut toujours se méfier, plus encore si c’est bien quelqu’un appartenant à un Ordre. L’avantage était qu’il ignorait pour l’heure la profession de deux de ses invités.

Détendu en apparence, toujours aussi nonchalant, Selwyn s’appuya contre le tronc d’un arbre et croisa les bras sur sa poitrine. Il jeta un bref regard à sa comparse. Puis reporta son attention sur l’inconnu.

- Le Val est moins désert que nous ne le pensions. Un criminel rôde par ici. Je ne vous demanderais pas si vous l’avez vu passer, je sais déjà que ce n’est pas le cas.
° Sinon, vous auriez déjà perdu la tête ! °
A chacun ses activités.


Œil-de-Verre s’apprêta à se redresser et faire demi-tour vers son cheval, pour qu’ils puissent reprendre la route le plus tôt possible. Trois fous dont un poids mort faisaient déjà bien assez pour une telle traque.


" Que voyez-vous ?
Tout, absolument tout. C'est là mon fléau. "
Sherlock Holmes 2
Revenir en haut
Cassialys Trendor
Âmes Damnées

Hors ligne

Inscrit le: 20 Déc 2010
Messages: 144
Sexe: Féminin
RP(s): 1
Race: Humain
Age: 24 ans
Rôle: Voleuse ambitieuse
Mental: Furtive
Vrai Nom: Ombreuse
MessagePosté le: Lun 30 Avr 2012 - 20:01    Sujet du message: A la poursuite du Chevalier Noir Répondre en citant

Elle ne fut pas surprise au début de croiser son regard, aussi glacial que la terre qui était sous ses pieds. Se prenait-il pour un rocher ? Elle se retint d'en glousser. L'étranger ne semblait pas être du genre à rire et s'il maîtrisait la magie, Cassialys risquait de le sentir passer. Peut-être qu'elle aurait mieux faire de céder sa place à son compagnon. Mais bon, maintenant qu'elle était là, elle n'allait pas reculer.

La réponse de l'inconnu par contre ne l'empêcha pas de sourire cette fois. Oui clairement, elle le dérangeait dans ce qu'il était en train de faire. Elle mourait d'envie d'en savoir plus d'ailleurs. Et surtout ce qu'il faisait là tout seul dans ces environs... Elle commença à se redresser, un genou à terre, quand le drôle d'oiseau signala de l'inutilité de ses compagnons de se cacher... Comment avait-il pu savoir ? Il n'avait pas bouger de là et elle avait manqué de presque le faire sursauter !

''Comment avez-vous.....''

Elle vit un renard bondir gaiement avant de rejoindre son maître. Elle leva un sourcil circonspect... Hum... peut-être que. Cela devait être un grand mage alors pour voir à travers les yeux de son renard... Elle se mura dans sa réflexion. Elle allait se décider à héler ses deux autres compagnons qu'ils se présentèrent déjà. Ca c'était de la coordination de groupe. Elle ne put retenir un sourire cette fois.

Par contre quand Selwyn parla aussitôt arrivé devant l'homme au renard, il semblait un peu vexé de pas être tombé sur sa cible. D'ailleurs, il parlait d'un seul bloc, comme si la réponse de l'inconnu aurait été évidente... Tu parles d'une question posée alors que l'étranger n'allait pas pouvoir y répondre puisque Selwyn semblait connaître d'avance sa réponse. Pitoyable.

Le voyant sur le point de faire demi-tour, elle décida d'intervenir.

''Hé ! Comme si c'était une évidence peut-être... en même temps, tu dis rien de plus. C'est pas un peu exagéré là ? ''

Aussitôt elle tourna sa tête vers l'inconnu.

''Nous ne pensions pas voir autant de « monde » dans ce coin isolé. Nous recherchons un homme dangereux. N'auriez-vous pas des fois croisé ou aperçu des êtres louches dans le coin ? ''

Oui, elle savait que Selwyn n'allait pas aimé cela. Mais pour trouver leur homme, fallait bien se renseigner non ?
Revenir en haut
Kay Lid'Anfeust
Mage & Ingénieur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Jan 2011
Messages: 63
Sexe: Masculin
RP(s): 1
Race: Humain
Age: 21
Rôle: Conseiller le Cristallin
Mental: Subtil
Familier: Shiro, renard polair
MessagePosté le: Ven 25 Mai 2012 - 21:28    Sujet du message: A la poursuite du Chevalier Noir Répondre en citant

Voilà une rencontre peu anodine, ce val était réputé déserté, comme le soulignait très justement la jeune femme. Le gros lui n'avait encore rien dit, il semblait d'ailleurs terrorisé et ne quittait pas son comparse masculin d'une semelle. Ce-dernier eu le bon sens de faire court, et s'apprêtait déjà à repartir. Tant mieux, s'ils ne lui voulaient rien il pourrait reprendre ses recherches plus rapidement. Cependant la dernière phrase de l'inconnue ouvrait clairement la discussion, et Kay fut piqué par sa curiosité. S'il avait vu des gens louches ? Héhé...

- J'en vois trois devant moi. Et si vous vous contentez de chercher un homme dangereux vous l'avez peut-être trouvé. Pour pourchasser un criminel, n'auriez-vous pas eu mieux fait de demander aux Sentinelles ? A trois pour l'attraper, et pas avec des cure-dents... il doit être coriace ou savamment vicieux votre homme.

Il fixait toujours la femme, avec toute sa froideur, caressant nerveusement la tête de Shiro, l'esprit en train de faire des tours et des tours, réfléchissant activement à la situation. Ce n'était pas normal cette rencontre. S'ils avaient voulu le laisser tranquille et ne pas s'encombrer de lui, ils l'auraient évité, et s'ils avaient au contraire voulu son aide ils ne se précipiteraient pas pour s'en retourner. Visiblement, le groupe qu'il avait en face de lui n'était pas en pleine harmonie décisionnelle. Amusant, en un sens. Mais cela cachait bien quelque chose.

- Vous êtes quoi, des mercenaires, engagés pour traquer cet homme ? Si vous en êtes à demander à un inconnu votre chemin, c'est que vous avez perdu sa trace, si tant est que vous l'ayez déjà trouvée. D'un côté je sens que vous n'avez pas envie que je mêle de votre affaire, d'un autre vous espérez que je vous aide, n'est-ce pas un peu inégal et surtout très égoïste comme demande ?

Il sourit et tendit une main, paume vers le haut et ouverte, comme lors d'un négoce. Ce qui ne faisait cependant pas perdre la sensation de froideur de son regard, imperturbable. A trois... disons clients, en face de lui, il allait bien en tirer quelque chose !

- C'est donnant donnant, répondez à la question suivante, et je répondrai à la votre : qu'a fait cet homme pour mériter d'être traqué de la sorte ?

Habitué à marchander, rien ne laissait sous-entendre une entourloupe, à part l'offre elle-même mais çà, c'était le jeu du commerce, et c'était d'autant plus le cas lors d'un échange d'informations. Shiro se coucha et commença à rouler sur le dos, visiblement las de cette conversation qui pourtant débutait tout juste. L'herbe et les petits cailloux dans sa fourrure devaient avoir un certain attrait...
Ne lui accordant même pas un rapide coup d'oeil, l'Artificier attendit la réponse de ses interlocuteurs, la main tendue. Il n'était cependant pas capable de rester inactif de la sorte, en apparence oui il donnait l'impression de ne rien faire sinon patienter, mais en réalité son cerveau s'activait déjà à analyser à nouveau cette incroyable rencontre, et également à réfléchir au sujet du nouveau matériau rocheux découvert. Que ferait-il si la chasse à l'homme devenait trop attirante, abandonnerait-il son précieux minerai ? Peut-être pouvait-il en prendre un petit peu, au cas où... mais oui voyons ! Pourquoi n'y avait-il pas pensé plus tôt ?

Se retournant, il prit quelques fioles, plus ou moins grosses, et se concentra. Ah, mais avant de commencer...

- Excusez-moi mais j'en profite pour finir, en gros, ce que j'avais commencé. Mais ne vous inquiétez pas, j'écoute !

Un filet magique bleuté courra le long de ses bras et vint se perdre à l'intérieur de la roche, puis la magie prit de l'ampleur et l'aura azurée de tout à l'heure l'entoura à nouveau, tout entier, avant de s'élever dans les airs en une spirale aérienne, transportant d'infimes mais nombreuses particules minérales. Comme il ne connaissait pas l'élément, il fut très prudent en le rassemblant en petites masses pour ensuite ranger les boulettes cristallines dans les fioles. Une fois qu'il eu fini, ce qui pour lui était banal, il se retourna et attendit de nouveau la suite des évènements.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Œil-de-Verre
Professionnel du Mensonge

Hors ligne

Inscrit le: 21 Aoû 2011
Messages: 81
Sexe: Masculin
RP(s): 1
Race: Néréien
Age: 32 ans
Rôle: Patron de la Taverne de Bacchus et Cassandre
Mental: Opportuniste
Vrai Nom: Selwyn Sandor
MessagePosté le: Sam 2 Juin 2012 - 10:37    Sujet du message: A la poursuite du Chevalier Noir Répondre en citant

Selwyn laissa échapper un ricanement à la première tirade de l’homme aux yeux glacials. Amusant et clairvoyant était cet homme qu’il soupçonnait d’être un Artificier. Il avait vu juste sur un point : les trois comparses d’infortune étaient sans doute aussi suspects d’un type se baladant en armure noire avec un trésor sous le bras.

° Je suis l’idiot qui a cru que cette affaire pouvait me rapporter sans trop me causer de soucis. Je ne veux pas de ton aide, le magicien. Mais Cassialys, encore si innocente par certains égards – après tout c’est une femme – ne demande pas mieux... °

Le Néréien observa sans bouger et imperturbable la main tendue. La mention des Sentinelles l’écœurait. Le seul en qui il avait jamais eu confiance était mort, en lui léguant sa merveilleuse Taverne. Il y avait eu aussi Elérade Xeng mais pour rien au monde il ne lui aurait confié sa vie. C’avait été une bonne amante et restait une bonne amie mais rien de plus. Selwyn avait déjà donné dans les Sentinelles. L’une d’entre elles avait faillis l’empaler sur un pilotis des quais branlants du Tiers-Quartier juste parce qu’il avait eu la maladresse de lui cracher sur la nuque... Alors non, Ordre de la justice ou pas, il était hors de question de faire affaire avec eux.

- Donnant donnant, hein...

Œil-de-Verre jeta un regard dubitatif par-dessus son épaule. Jimmy paraissait moins nauséeux mais son teint pâle et ses yeux agrandis par la peur qui sourdait de lui suffisaient presque à masquer sa bêtise. Pourquoi Lamia avait-elle attrapé Rekvalde dans son antre mortuaire si tôt ? Il eut été tellement plus utile que son laquais dont seuls les poings étaient redoutables. Lorsqu’il retourna son regard à l’Ombreuse, l’idée de les abandonner là et de rentrer à Telrör le fit saliver. Voilà, en fin, une bonne idée !

La lumière bleue refit son apparition et Selwyn observa faire l’Humain au renard blanc. C’était étrange et déroutant. Mais il se disait souvent qu’il avait vu pire, qu’il verrait pire, un jour, de toute façon. Ce n’était pas la magie qui pouvait lui donner des cauchemars. Car il l’utilisait lui aussi, à sa manière, comme tout Chuchoteur.

- Si vous aviez croisé notre gibier, votre tête nourrirait les vers.

Il n’avait pas envie d’en dire plus, ça ne concernait pas cet étrange type à moitié sorcier ! Il avait mieux à faire que de gérer un nouveau poids mort. Jimmy le dépassa pour s’avancer dans la clairière, comme s’il se réveillait. A le voir agir, Selwyn sut qu’il étai encore plus stupide qu’il ne l’avait crains au départ.

- Il a volé un trésor à quelqu’un d’important à Telrör ! On en sait ce qu’est le trésor mais... Il a tué mon patron et si on rend pas le trésor à celui à qui il appartient, c’est moi qui suis mort. C’est un... un type avec une armure peinte en noir et un casque bizarre...

Jim le Vif faisait de grands gestes en parlant quand soudain... Clic ! Selwyn se figea, les muscles raidis. Un infime tic-tac. Un compte à rebours ? Jimmy venait aussi de s’arrêter en plein mouvement, un air désolé sur son visage couturé de cicatrices. Selwyn baissa les yeux vers le pied de celui-ci, vers le fil presque invisible tant il était fin qui venait de se casser. Le tic-tac continuait. Cinq secondes.

- A TERRE !

Selwyn se jeta dans le bosquet derrière lui, aplatis au sol et les mains couvrant ses oreilles. Une détonation. Et la déflagration au souffle brûlant, assourdissante mais brève. Après quelques secondes à tousser, les yeux piquants, le Néréien regarda l’endroit où s’était tenu le sbire de Rekvalde. Son corps avait été soufflé par l’explosion, il n’en restait plus que des cendres et des déchets sanguinolents. Ecœurant. Et navrant. Selwyn s’épousseta tout en se relevant et marcha prudemment vers le lieu du drame. Il espérait seulement que les autres, sans y prêter toutefois plus d’attention, avait eu le temps de se mettre à l’abri. Il s’accroupit et chercha parmi les débris de métal. Il en retira un fragment pas trop émoussé, renifla son odeur de poudre si particulière – pour l’avoir lui-même déjà utilisé une fois – puis le rejeta par terre. Le piège était intelligent, vicieux. Ce Chevalier Noir savait s’y prendre pour couvrir ses arrières.

- Adieu Jimmy !

Il se redressa, sans plus s’intéresser au malheureux dont la mort avait été si violente. Alors que les autres émergeaient :

- C’était un piège. Au moins, maintenant, on a une longueur d’avance sur lui. Cette bombe, à la poudre reconnaissable entre mille, a été fabriquée à Mandetus. On sait d’où il vient et où il va.

Mandetus, ville fortifiée des Vertes Plaines d’Ystrath.


J'en avais marre de trimballer Jimmy x) Et maintenant, on va pouvoir passer aux choses sérieuses ! Si l'un de vous veut continuer dans un autre topic ouvert à Mandetus, qu'il n'hésite pas, sinon on continue à la suite.



" Que voyez-vous ?
Tout, absolument tout. C'est là mon fléau. "
Sherlock Holmes 2
Revenir en haut
Cassialys Trendor
Âmes Damnées

Hors ligne

Inscrit le: 20 Déc 2010
Messages: 144
Sexe: Féminin
RP(s): 1
Race: Humain
Age: 24 ans
Rôle: Voleuse ambitieuse
Mental: Furtive
Vrai Nom: Ombreuse
MessagePosté le: Mar 12 Juin 2012 - 14:29    Sujet du message: A la poursuite du Chevalier Noir Répondre en citant

Cassialys haussa un sourcil. Ce messire là faisait dans la plaisanterie dirait-on...Oui il avait un certain humour le bonhomme. Demander l'aide des Sentinelles ? Et puis quand encore. En tout cas, il chercha à se motnrer curieux tout en restant calme. Ce qui eut le don de tendre un peu les nerfs de notre petite voleuse et guide. Un inconnu comme lui... C'était lui qui était louche finalement. Dommage qu'il n'était pas l'homme qu'il recherchait... Mais cela aurait été trop facile et leur proie n'aurait pas perdu son temps à jouer avec eux... Vu sa manière de tuer efficacement.

Au moins le jeune inconnu, qui caressait toujours, ne perdait pas les intérêts qu'il pourrait en tirer. D'une main marchande, il était prêt à donner des renseignements, mais en contrepartie d'une réponse à ses interrogations. A peine culotté, songeait Cassialys. Et en plus il fit son intéressant en usant à nouveau de sa magie... Que cherchait-il à démontrer ? Rhaaa.

Selwyn parut lui réfléchir à la proposition de l'inconnu, avant que son « ami » se décide enfin à se réveiller. Ne cherchant visiblement pas à réfléchir un peu, le Jimmy commença carrément à balancer la mèche, comme si c'était là le seul moyen de soulager sa conscience. Dans sa tête d'apeuré, avait-il vu en ce nouvel homme une protection supplémentaire pour rester en vie ? La voleuse elle serra les dents, dès que le mot ''trésor'' sortit des lèvres de Jimmy. Et allez. Il faudrait partager si le troisième luron se rajoutait au groupe !

Mais soudain, à peine Jimmy aborda le sujet de la description de leur cible, Selwyn hurla. Cassialys ne se le fit pas répéter deux fois. Elle eut juste le temps de se propulser en avant, loin de préférence du luron au bras bleuté et de Jimmy. Juste à temps ! Elle sentit l'onde de choc le long de son dos et une vague courte et forte de chaleur... Par les Dieux !!

Elle mit un petit moment à réaliser ce qui venait de se passer quand elle voyait devant ses yeux un bout de chair calcinée. A vomir. Mais elle prit sur elle et ferma les yeux pour quitter cette vision d'horreur, le temps que son autre acolyte identifie la poudre. Il annonça d'ailleurs la cité. Le prochain point de visite dirait-on. Elle se dépoussiéra le pantalon et soupira.

''Un piège... Et comme par hasard ton ami a trouvé bon de le déclencher... Au moins, il ne souffrira plus de ses trouilles.... ''

Elle émit un petit rire nerveux. Dans quoi elle avait mis les pieds encore...

''On dirait qu'on perd un homme pour un autre.....Mandetus donc ? Et ben ca promet...Il faudra prendre une autre piste, une de préférence pas piégée, cela m'arrangerait...''

Puis elle fixa l'artificier.

''Et je présume que vous allez vous joindre à nous ? Si l'aventure vous en dit ? Nous en voudrions pas si vous redoutez de croiser la mort en notre compagnie....''

La mort de Jimmy avait de quoi refroidir les ardeurs. Puis elle posa un regard très... expressif sur Selwyn... Ce dernier allait sans doute refuser la venue de cet étranger... Mais plus on était de fous, plus on riait non ?

''Bon messieurs ? En route ? ''
Revenir en haut
Kay Lid'Anfeust
Mage & Ingénieur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Jan 2011
Messages: 63
Sexe: Masculin
RP(s): 1
Race: Humain
Age: 21
Rôle: Conseiller le Cristallin
Mental: Subtil
Familier: Shiro, renard polair
MessagePosté le: Dim 17 Juin 2012 - 17:56    Sujet du message: A la poursuite du Chevalier Noir Répondre en citant

L'explosion vint après le déclic de ce qui devait être un genre de mine, coupant le malheureux homme en pleine phrase. Le destin avait voulu que le suspens vienne saupoudré cette rencontre, c'était plutôt réussi. Kay avait obtenu des bribes d'information, mais pas assez, quoi que visiblement ils ne savaient pas grand chose sur l'objet dérobé. Il aurait bien pris le temps d'en rire s'il n'avait pas eu à sauver sa peau et celle de Shiro. N'ayant pas vraiment l'habitude de procéder à quelques gestuelles agiles pour de faufiler ou se protéger, il s'en remit à ce qu'il maitrisait le mieux, et ça tombait bien puisqu'il y avait tout un gisement de minerai cristallin sous ses pieds, dont il n'hésita pas à se servir pour former un bouclier protecteur. Lorsque le souffle de l'explosion fut passé, il fit tournoyer les éclats de cristal autour de lui pour dissiper la fumée et la poussière soulevée par l'engin explosif, avant de tourner son regard sur le seul à ne pas avoir réchappé de tout ceci.

Les deux autres ne semblaient pas plus dérangés que çà d'avoir perdu un compagnon de route. Il les laissa parler, et lorsqu'on lui posa la question de savoir s'il voulait les accompagner, prit un moment pour réfléchir. Mandetus hein, il y avait un comptoir, mais de toute façon il avait des commerces partout dans ce pays. Ce n'était pas si loin que çà d'ici et il en profiterait peut-être pour donner des instructions sur l'extraction du nouveau matériau. Oui, il allait les accompagner jusque là-bas, maintenant de savoir s'il se lancerait dans le petit jeu du chat de la souris, ça n'en valait peut-être pas la peine. Et, qu'y gagnait-il ? Le profit n'est jamais loin des affaires d'un Artificier, il ne faudrait pas que ça s'oublie.

- Vous cherchez une chose volée par un inconnu dont le seul indice est qu'il porte une armure noire et... qu'il s'amuse à vous éliminer un par un depuis le début de votre traque. Un aveugle cherchant à retrouver la vue en écarquillant plus fort les yeux ne réussirait pas mieux que vous dans son entreprise je crois. Si vous ne savez pas ce que vous cherchez, comment saurez-vous que vous avez bien ce qu'il faut ? De plus, un homme peut très bien changer d'armure quand il le désire, notamment une fois en ville. Si j'étais vous, j'irai voir ailleurs. M'enfin, je vais venir à Mandetus avec vous, il fallait de toute manière que j'y aille.

En tout cas, ces gens parlaient trop de la mort. Ils essayaient de lui faire peur peut-être ? Ridicule. Jetant un oeil au renard, Kay emboita le pas aux deux jeunes inconnus, direction Mandetus. Une ville dans laquelle il ne passait pas souvent, pourtant elle était l'une des plus connue du royaume, et maintenant qu'il était Conseiller ça n'allait pas arranger sa fréquence de visites. Il voyait déjà les problèmes qu'il allait devoir résoudre une fois sur place, sans aucun doute on lui présenterai des factures en tout genre, des idées pseudo-ingénieuses...
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:07    Sujet du message: A la poursuite du Chevalier Noir

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Telmàriën, le Royaume Maudit Index du Forum ->
.¤~° L'Auberge Vagabonde du Faiseur d'Etoiles :
-> Les Chroniques des Anges -> An de Grâce 1683
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com | Telmariën Template designed by Roshan del Aed'Rhys
Telmàriën, le Royaume Maudit Index du Forum FAQ Rechercher Profil S’enregistrer Groupes Membres Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion